Les AFFAGARD à travers les siècles

 

Entre 1140 et 1164

Un certain Guillaume AFFAGART (Willem. Affag.) est cité comme témoin dans l'acte d'abandon par le compte Gauthier GIFFARD à l'abbaye de Fécamp.

Charte de Gauthier GIFFARD pour l'Abbaye de Fécamp.
Archives Départementales de la Seine Maritime, fonds de l'Abbaye de Fécamp.
 

1169

Rodbertus AFFAGART et Gaufredus, son fils, sont cités comme témoins dans la charte de fondation de l'abbaye de Valmont par Robert d'Estouteville. AFFAGART est Chevalier, seigneur de fiefs à Tiergeville et aux Loges.

La Morandière : Histoire de la maison d'Estouteville en Normandie, 1903.
Bibliothèque Municipale du Havre.
 

1180

Robert AFFAGARD et Gaufred, son fils, donnèrent à l'abbaye de Valmont : un muid de blé à prendre tous les ans sur le moulin de Noet, dix acres de terre située aux Loges, et une masure à Hacqueville.

Charte de Henri II , roi d'Angleterre, duc de Normandie et d'Aquitaine, etc.
 

1271

Robert AFFAGARD et Guillaume DU HESTRAY, chevaliers, sont présentés au Roi comme suppléants de leur Suzerain Robert d'Estouteville. Il s'agit de participer à une expédition punitive à l'encontre du comte de Foix :

Aussitôt Roi, Philippe-le-Hardi veut donner une leçon aux grands vassaux, que ne retient plus la vénération pour son père. En 1271 et 1272, il va châtier le comte de Foi et "vinrent en l'ost Guillaume DU HESTRAY et Robert AFFAGART, chevaliers pour Robert d'Estouteville chevalier, qui doit service des deux chevaliers et demi par quarante jours" (1). Il s'était rendu à l'appel du Roi à Tours, à Pasques, et avait présenté ces deux suppléants, ses vassaux.

La Morandière : Histoire de la maison d'Estouteville en Normandie. Déjà cité plus haut.
(1) La Rocque. Traité de la Noblesse . Arrière-bans
 

1470

Dans la montre de l'an 1470, vicomté de Montivilliers, comparut Guillaume AFFAGARD, armé de brigandines, sallades, gantelets et javelines (1).

La Rocque. Traité de la Noblesse. Déjà cité plus haut.
(1) lexique :
Montre
Du verbe montrer. Revue et recensement des gens de guerre. La montre de 1470 était certainement consécutive aux menaces que Charles le Téméraire faisait peser sur la Normandie.
Brigandine
Armure légère, corselet de lames de fer rivées sur cuir ou sur tissu.
Salade
"chapeau de fer" à bords surbaissés, portés par les gens de pied.
Gantelets
Manchettes couvrant l'avant-bras et le poignet, en toile ou en cuir, recouvertes de mailles de fer.
Javeline
Arme des gens de pied, composée d'une hampe en bois et d'un fer à trois ou quatre faces.
 

1481

Guillaume AFFAGARD, de la paroisse de Tietreville, Election de Montivilliers, fut annobli par arrêt de la Cour du 27 octobre 1491.

Etat des annoblis en Normandie 1398 - 1687
Bibliothèque Municipale du Havre
 

1533 - 1534

Greffin AFFAGART, seigneur de Courteilles de Nocé et autres lieux, se rend en pèlerinage en Terre Sainte, dont il reviendra avec le titre de Chevalier du Saint Sépulcre. Sa relation de terre sainte a été publiée par Jules CHAVANON à Paris en 1902.

Greffin AFFAGART est fils de Robert AFFAGART, décédé vers 1505, et de Radegonde LE CLERC.

 

1667

Généalogie de Nicolas AFFAGARD, escuyer, demeurant en la paroisse de Tietreville, élection de Montivilliers :

Jean AFFAGARD fils de Raoul

Martin AFFAGARD et Anne HENRY

Thomas AFFAGARD et Magdelaine LEGAL

Nicolas AFFAGARD et Charlotte de GENETAL

Nicolas AFFAGARD et Barbe de LAUNAY

Pierre AFFAGARD et Suzanne HERMAN

Jean AFFAGARD

Blason :

"De geulle à 3 pieres de dyamant d'argent 2 au chef et une en pointe"

Noblesse de Pierre, Nicolas et Jean maintenue le 17 septembre 1667

La Galissonnière, Recherche de la noblesse
Archives départementales de la Seine Maritime
 

Retourner à la page d'accueil
Accueil